LES KIOKPA

Souvent utilisées pour des démonstrations publics, les épreuves de casse ont marqué l’imaginaire des néophytes.Pour eux, tout bon pratiquant d’arts martiaux se doit de "casser des planches et des briques".
 
La Kiokpa, outre son aspect spectaculaire, est à double titre intéressante ; d’une part elle permet de tester sur différents matériaux l’efficacité de ses techniques et de ses armes naturelles ( pied, poing, tranchant de main, coude .. ) mais c’est également un bon test de précision et de vitesse.
 
On peut différencier plusieurs types de casses : casses en puissance ou casses aériennes voire acrobatiques qui ne sont pas à la portée du commun des pratiquants.
 
En effet, la force seule ne suffit pas pour casser, il faut placer la force au bon moment. Cet exercice nécessite au préalable tout un travail d’endurcissement des armes naturelles qui s'incarne dans la répétition et l'amélioration des techniques au Dojang.
 
C'est seulement après cette longue phase d'apprentissage obligatoire et avec l'accord et les conseils de son maître ou de son instructeur que le pratiquant pourra s'adonner à cet aspect de l'art martial.
Micka : l'instructeur en pleine action !
création de site internet avec : www.quomodo.com