Open International de Toulouse

06 et 07 novembre
OPEN DE TOULOUSE
Samedi 06 Novembre
L'Open International de Toulouse est une grosse compétition, historique dans le Taekwondo français, où l'enjeu est relativement important puisqu'elle permet aux minimes et cadets de se qualifier pour la compétition phare de l'année : les championnats de France. Certaines équipes étrangères (Espagne, Andorre...) ou des DOM-TOM (Guadeloupe) font le déplacement pour tester leur niveau et tenter leur chance.
C'est donc un Léo très stressé qui doit rapidement ouvrir le bal des combats pour l'ASSM TKD en combattant lors d'un des premiers combats de la journée de compétition. Les quelques minutes d'attente avant le combat sont difficiles à supporter pour notre très jeune combattant.

 Le combat commence et Léo se concentre en démontrant de très belles choses : malheureusement, beaucoup des points qu'il inscrit dans le plastron de son adversaire ne sont pas validés par les arbitres.

Le 3ème round se conclut sur un score de parité alors que la domination est bien là : Léo doit donc jouer à la "loterie" du point en or qui ne lui sera malheureusement pas favorable. 

Le coach et le combattant sont dégoutés par la médiocrité de l'arbitrage dans une compétition qui se veut pourtant être d'un niveau international et où des arbitres internationaux et nationaux officient !!!


Théo réalise un sans faute sur son premier combat, il s'impose très facilement sur un score sans appel  21 à 1, face à un adversaire qui est loin d'avoir son niveau : il écoute attentivement son coach et inscrit même un magnifique Dwit Dora Yop Tchagui en timing ! (geste technique complexe à réaliser pour les jeunes). Une très belle performance qui le qualifie pour la demie finale de sa catégorie.

En demi-finale, la configuration est la même qu'à Puiseau : l'adversaire est plus expérimenté mais Théo ne lâche rien en se battant jusqu'au bout. Il est un peu déçu à l'issue du combat mais confirme une nouvelle fois tout son potentiel
Dimanche 07 Novembre
C'est la grosse journée pour l'ASSM TKD qui a aligné 5 combattants qui tentent leur chance pour une éventuelle qualification mais surtout pour tester leur niveau en début de saison face à la jeune élite du Taekwondo français. 

En effet, le niveau général des combattants est très relevé puisque les plus gros clubs de France ont fait le déplacement ainsi que les CFE (Centres de Formation Espoirs) qui regroupent les meilleurs combattants de chaque région lors d'entraînements communs et qui permettent une accession au haut niveau plus facile pour les jeunes combattants qui savent se faire remarquer.
Florian affronte pour son premier combat un excellent combattant habitué des podiums nationaux, issu d'un des plus grands clubs de France (pour les connaisseurs la Dragon Team de Montpellier dirigée par l'entraîneur de l'équipe de France espoir), habitué des podiums nationaux. 

Le combat commence mal : dès les premières secondes, l'adversaire parvient à placer un magnifique Mondolyo Tchagui qui fera mouche... Florian court après le score pendant les 2 premiers rounds sans pour autant pouvoir se livrer complètement pour ne pas s'exposer aux contres dévastateurs de son adversaire : le 2ème round s'achève sur le score de 7 à 3 en faveur du Montpellierain. 

Mais c'est sans compter sur la détermination du jeune guerrier de l'ASSM TKD qui va réaliser un 3ème round historique en remontant son retard et en s'imposant in-extrémis 11 à 10 à la fin du temps réglementaire. BRAVO !


Le deuxième combattant que Florian affronte est également expérimenté mais sans commune mesure avec le précédent, le score est serré alors que dans les faits Florian fait la différence sur chaque échange : l'arbitrage est honteux ! Les frappes que Florian inflige sont validées dans le camps adverse par les arbitres, pour couronner le tout il est averti pour des fautes qu'il ne commet pas. 

Il s'incline alors qu'il méritait amplement de gagner... difficile à encaisser quand c'est le deuxième compétiteur de l'ASSM TKD qui fait les frais d'un arbitrage défaillant. Le Taekwondo est confronté à un réel problème avec un arbitrage qui même au plus haut niveau s'apparente plus à une véritable loterie qu'à un système qui doit sanctionner impartialement l'issue des combats et déclarer le meilleur combattant vainqueur. Espérons que nos jeunes combattants ne finiront pas par être dégoutés de la discipline à cause de ce désagrément coutumier.

Alan a lui aussi fort à faire lors de son premier combat puisqu'il affronte également un combattant de la Dragon Team. Il aborde le combat de la meilleur façon qu'il soit en validant des points en Ann Nelyo Tchagui à la tête de son adversaire en sortie de corps à corps. Il prend alors l'avantage et ne sera plus rejoint. Le combat est réellement exemplaire : Alan fait preuve de beaucoup plus de maturité que d'habitude et montre qu'il sait faire preuve d'un sens tactique affiné.

Le deuxième combat s'annonce encore plus difficile, le niveau de son adversaire étant supérieur à celui qu'il vient d'affronter. Malheureusement, Alan semble se reposer sur ses lauriers et recommence ses erreurs tactiques habituelles qui sont très rapidement sanctionnées par l'adversaire qui prend une très large avance. Les rounds passent et les erreurs tactiques continuent sans qu'Alan prenne en compte les remarques de son coach... Dommage, la déception  est grande quand on voit la performance réalisée lors du premier combat.

Après l'infructueuse compétition de Puiseau, Mathias fait enfin ses premières armes en compétition, mais la tâche est ardue sur un évènement d'un tel niveau. 

Il a la lourde tâche d'affronter un combattant ceinture rouge pour son baptême du feu, mais Mathias joue sa carte à fond et parvient même à mener pendant la totalité du premier round !!! 

Il sera cependant dépassé pendant le deuxième round par manque d'expérience, de technique et de condition physique : quoi de plus normal pour un combattant qui fait ses armes ? Gageons que cette première sortie va lui donner la motivation nécessaire pour redoubler d'efforts à l'entraînement. 
Le premier combat ne se 
déroule  pas  aussi  bien 
que  prévu : Jason a de grosses difficultés en attaque par manque d'enchainements de ses frappes, de cette manière, il s'expose aux contres de son adversaire et ne créé pas une différence significative au niveau du score... il s'impose d'un point grâce à un magnifique Tuyo Dwit Dora Yop Tchagui en pleine tête

La demi-finale débute sous la même configuration, les attaques de Jason sont contrées par son adversaire qui prend de l'avance et qui arrivera à la gérer jusqu'au bout du combat. 
IMGP4837.JPG
Op-toulouse-2010.jpg
Léo Maillot (benjamin -24kg) :
Théo Toutut (benjamin -30kg) :
3ème
open-int-toulouse-theo.jpg
Florian Roux (Cadet -37kg) :
IMGP4899.JPG
IMGP4962.JPG
Alan Philippe (Cadet -37kg) :
Mathias Rahmani (Cadet -41kg) :
Jason Monteiro (Minime -37kg) :
Andy Maillot (Minime -33kg) :
Andy est victime de son stress habituel à l'approche du premier combat, il est difficile pour lui de rentrer dans la compétition dès le 1er round et l'arbitrage ne l'aide pas non plus... Il se retrouve dans une situation très délicate à 20s de la fin du combat puisqu'il est mené de 5 points (5 à 10 !) : il va entreprendre une remontée spectaculaire pendant ces 20 dernières secondes pour arracher le point en  or qu'il remportera également !... ouf !

Le deuxième combat commence avec un combattant de l'ASSM TKD qui semble cette fois-ci solide dans sa tête et déterminé à tout donner pour se hisser en finale. C'est effectivement le cas puisque Andy va "manger " son adversaire pourtant de bon niveau en 2 rounds en lui infligeant de sévères coups de pieds à la tête dont un qui ne permettra pas à son adversaire de reprendre le combat dans le délai imparti: c'est la victoire par KO !










Ce n'est encore une fois malheureusement pas le cas, les points de l'adversaire sont inscrits alors que les siens ne le sont pas, ce qui a pour effet de déséquilibrer le combat et d'exposer Andy aux contres d'un adversaire qui aurait tout de même eu en temps normal et sans arbitrage défaillant l'avantage, il faut bien le reconnaître. 

IMGP5000.JPG
IMGP4997.JPG
open-int-toulouse-andy1.jpg
open-int-toulouse-andy2.jpg
IMGP4947.JPG
IMGP4903.JPG
Commentez les résultats des compétiteurs de l'ASSM TKD !
Même si aucun de nos compétiteurs ne parvient à se qualifier pour les Championnats de France, les résultats restent très encourageants en ce début de saison compte-tenu du niveau général très relevé de cette compétition. 

Les combattants de l'ASSM TKD ont su une nouvelle fois montrer qu'ils sont capables de réaliser des performances de niveau national qui n'est pas une chose facile au moment où l'on constate l'émergence et la généralisation de structures régionales professionnelles d'accession au haut niveau qui barrent de plus en plus la route aux petits clubs. 

Félicitations et plein de courage à eux pour poursuivre leurs efforts à l'entraînement !
3ème
2ème
Samedi avait lieu la compétition des Benjamins, le staff de l'ASSM TKD y présentait 2 jeunes combattants : Léo Maillot (-24kg) pour qui cette manifestation représentait la première compétition, et Théo Toutut (-30kg) qui avait à cœur de réitérer la performance accomplie à l'Open de Puiseau il y a peu de temps.
open-int-toulouse.jpg
Jason, ancien combattant ASSM TKD, nouveau combattant du club de Beauvais, participe également à la compétition et est cette fois-ci, exceptionnellement coaché par son ancien entraineur.  
La finale s'annonce difficile compte-tenu du niveau de l'adversaire mais le guerrier Saint Médardais sait qu'il a les ressources nécessaires pour s'imposer si les "dieux" de l'arbitrage lui sont favorables.
Préparation au combat
Léo attaque !
Un Bandal Tchagui qui valide le point !
Dernière discussion tactique avant le combat
La détermination du guerrier !
Un Dwit Dora Yop Tchagui en pleine tête !
L'élève à l'écoute des conseils
Andy
electronics_
Quelques morceaux choisis des combats de l'ASSM TKD.
création de site internet avec : www.quomodo.com