OPEN D'ALBI 2014

Après l'Open de Boé, c'est une 2ème expérience bénéfique pour Luka qui est en net progrès : il parvient à valider ses points sur le plastron électronique grâce à des frappes suffisamment puissantes et précises.
Après avoir remporté Boé, Hugo confirme sa grande forme en remportant une nouvelle fois sa catégorie.
Hugo combat également dans la catégorie des minimes bien qu'il n'ait pas encore l'age réglementaire pour le faire : l'objectif étant d'accumuler de l'expérience face à des combattants sensés être plus matures que lui car plus agés.
Titi est enfin récompensé de son travail sérieux à l'entrainement, il livre un 1er combat très difficile face à un adversaire de bon niveau mais sa supériorité technique fait la différence et lui permet de s'imposer 7 à 8 grâce notamment à un puisant Tit Tchagui.

En demi-finale , Timoté retombe dans ses travers en manquant de précision sur ses frappes qui ne sont pas validées sur le système électronique. Il s'incline 4 à 1 alors qu'il aurait pu aller plus loin.

Vincent s'impose 6 à 2 grâce à des retraits pit puissants et précis.

En demi-finale, il ne parvient pas à scorer avec autant de facilité que lors du 1er combat et doit donc s'incliner face à un adversaire à sa portée.

Ce jeune guerrier plein d'envie progresse de compétition en compétition : il parvient à se canaliser en mettant en place une stratégie de combat qui lui permet de s'imposer au point en or face à un combattant plus expérimenté que lui .

Il livre également une belle bataille en demi-finale mais doit s'incliner 15 à 7 non sans avoir tout donné. 

Clément ne rentre pas pleinement dans son combat : après un 1er et 2ème round trop attentiste où il ne parvient pas à prendre l'avantage il tente de réagir mais ses frappes qui manquent de puissance, ne sont pas validées.

Il s'incline 2 à 1 à cause d'une erreur stratégique qui lui coute cher : il engage une action risquée à 10s de la fin du combat qui entrainera sa chute et un avertissement qui se transforme en point suplémentaire pour l'adversaire.  Dommage pour cette fois, on attendait beaucoup mieux de lui. 

Axel affronte la tête de série de la catégorie (le fils de Maître Vipaul pour les connaisseurs). Il va livrer un rude combat sans rien lacher mais doit s'incliner 7 à 1 face à cet adversaire nettement plus expérimenté que lui.
C'est une année importante et difficile pour Antony qui livre ses 1ers combats en cadet où les frappes au visage sont autorisées.

Antony affronte un combattant bien plus grand et expérimenté que lui : malgré sa volonté de bien faire, il se découvre trop lorsqu'il attaque et essuie plusieurs frappes au visage en contre durant le 1er round, ce qui permet à son adversaire de prendre une avance confortable.

il prend moins de risque durant le 2ème round et parvient même à rentrer un joli Mondolyo Tchagui . il s'incline sur différence de 12 points .


 

Théo remporte son 1er combat en 15s après avoir réalisé 3 techniques au visage. Le coach adverse fait le choix judicieux de jeter l'éponge avant qu'un KO imminent ne survienne.

Il affronte en finale, l'espagnol qui a su se défaire d'Arthur et s'impose 18 à 10 face à ce combattant expérimenté.
Arthur affronte un excellent combattant espagnol en demi-finale. Comme son frère Hugo, on constate une très nette progression avec la mise en place d'une véritable stratégie de combat qui va rapidement lui permettre d'être totalement compétitif.

Le guerrier de l'ASSM TKD s'incline 10 à 23 , non sans avoir posé de réelles difficultés à son adversaire.

Pour accumuler de l'expérience en vu des prochaines échéances nationales, le staff a fait le choix de faire combattre Théo dans 3 catégories tout au long du week-end.

C'est ainsi que le combattant jaune et noir affronte un combattant remporte une 2ème finale par KO en pit-dolyo dans une catégorie qui n'est pas la sienne. 

Jérémy remporte son 1er combat sans avoir à forcer son talent 15 à 3 face à adversaire moins expérimenté que lui.

On notera quelques jolies actions au visage : Nelyo Tchagui, 180° Bandal Tchaguy...

En demi-finale , la configuration de combat n'est plus du tout la même puisqu'il se mesure à Manu Ferer , ancien international , en grande forme.

Jerem est en manque de repères et se fait rapidement déborder au niveau du score tout en restant dangereux et en forçant son adversaire à commaitre beaucoup d'erreurs qui vont finir par le mettre dans une situation inconfortable : proche de la disqualification.

Il s'incline 19 à 7 (différence 12 points au cours du 3ème round) alors que Ferer est à un demi point de la disqualification.



Théo affronte un habitué du podium national espagnol . Il s'incline 6 à 2 au terme d'un combat tactique où une action au visage sera validée pour son adversaire alors qu'elle n'a pas touché le visage du combattant de l'ASSM TKD même si cette validation ne remet pas en cause le résultat final du combat. 

Il semblerait que Romy ait franchi un nouveau cap dans sa pratique : les prochaines échéances confirmeront ou pas cette hypothèse. 

Quoi qu'il en soit, très loin de la prestation déjà satisfaisante qu'elle avait réalisé à Boé, c'est
une Romy transfigurée et conquérante qui a remporté la catégorie au terme de 3 combats de haut niveau face à des adversaires expérimentées.
Gael renoue avec le succès en remportant haut la main ses 3 combats tout en faisant le spectacle grâce à des techniques spectaculaires et puissantes.
Lors de son 1er combat, Clément inflige le plus gros KO de la compétition sur un Dolyo Tchaguy qui va littéralement  "éteindre la lumière" chez son adversaire.

En finale, il a la lourde tâche d'affronter Adhé : il s'incline 21 à 9 au terme d'un bon combat. 

Bravo pour ce retour gagnant !

Alan prend  l'avantage dès le premier round bien que son adversaire soit parvenu à le surprendre en Dolyo jambe avant en contre. Il remet les pendules à l'heure au moyen d'un superbe Mondolyo Tchaguy en timing.

Dès l'entame du 2ème round, il exécute un coup de poing tonitruant au plexus de son adversaire qui est plié en 2 sous l'impact et ne peut reprendre pendant le délai imparti.

Greg affronte le Champion de France de la catégorie. Il s'incline 9 à 3 en validant 2 Milo Tchaguy et un coup de poing : le score est plus accroché que lors de leur 1er affrontement à l'Open de Villeneuve sur Lot la saison dernière.

Jean s'incline 13 à 4 face à une ceinture noire de bon niveau qui combat également chez les seniors. Il parvient à valider 4 Bandal Tchaguy sur le système électronique.

Malgré une motivation réelle, il doit encore s'améliorer sur l'explosivité pour surprendre d'avantage ses adversaires futurs.

Alain est en net progrès : il semble avoir dépassé son stress et apparaît plus relaché durant le combat en canalisant son envie de bien faire qui lui faisait s'exposer au contre.

Il applique une stratégie qui aurait pu lui permettre de remporter le combat (1 à 1 au début du 3ème round) mais se fait contrer et est donc obligé de se livrer davantage, ce qui a pour effet de l'exposer davantage. il s'incline sur un score final de 8 à 1 .

Il y a encore du travail pour devenir vraiment compétitif mais la progression est bien là ! 

Frédéric affronte une ceinture noire de bon niveau : il réalise de bonnes choses mais ses frappes sont soit trop imprécises, soit pas assez puissantes pour permettre d'activer le système électronique. Il s'incline 9 à 1.

Sa motivation et l'entrainement permettront de réaliser ces régalges indispensables.

Avec 6 médailles d'or, 2 d'argent et 8 de bronze : l'ASSM TKD réalise une bonne compétition en se classant 2ème club sur les catégories junior/senior/vétéran.



Luka-ident.jpg
29 et 30 Novembre
O pen International d'Albi
intro.jpg
C'est la 4ème participation de l'ASSM TKD à  l'Open d'Albi qui regroupe toutes les catégories d'age  sur 2 jours de compétition et permet ainsi à tous les combattants du club de s'exprimer.
Benjamins
2
ème
Un Open très intéressant car de bon niveau avec, chez les séniors des têtes de série nationales voire internationales dans chaque catégorie de poids : une opposition plus que bénéfique pour nos combattants.
Malheureusement, il s'incline 5 à 7 alors que le combat aurait théoriquement du aller jusqu'au point en or
Sa perseverance à l'entrainement lui permettra de monter sur le podium rapidement. 

Hugo-ident.jpg
er
1
Malgré quelques difficultés pour rentrer pleinement dans son premier combat où il s'impose tout de même 11 à 4



Il rectifie le tir et élève son niveau de jeu pour s'imposer 16 à 5   en demi-finale et 17 à 2   en finale de la catégorie : détermination, rapiditié, puissance et précision sont les atouts indispensables dont il fait preuve pour assoir sa très nette domination.




Hugo-ident2.jpg
Il affronte en finale de cette catégorie un excellent combattant dans le cadre d'un combat tactique où ils vont se rendre coup pour coup. C'est finalement l'adversaire qui prend le dessus dans le dernier round en s'imposant 6 à 4 face au combattant de Saint-Médard qui n'a pas démérité.

Timote.jpg
ème
3
titi-nb.jpg
Axel-idznt.jpg
A noter que le score ne reflète pas du tout la réalité d'un combat très engagé. Même si la déception est là, l'expérience est très bénéfique pour ce jeune combattant en formation. 

Clement-ident1.jpg
Vincent-ident.jpg
3
ème
images à venir
electronics_
Hugo-S-ident.jpg
ème
3
Arthur-S-ident.jpg
3
ème
arthur-5-nb.jpg
Antony-D-ident.jpg
antony-nb.jpg
er
Theo-ident.jpg
1
Theo-6NB.jpg
Theo-ident2.jpg
1
er
Theo-ident3.jpg
3
ème
Romy-ident.jpg
1
re
En effet, elle remporte largement son premier combat 16 à 1 en expérimentant des nouvelles techniques (Nelyo Tchagui qui score!) et en étant très efficace au plastron.



La demi-finale s'inscrit dans la même logique et est remportée 16 à 8 : elle score notamment avec un joli Mondolyo Tchagui en timing !



Elle s'impose en finale sur un score de 15 à 8 en appliquant à la lettre les consignes de son coach très satisfait du travail accompli (très beau Cut-Dolyo Tchaguy en début de 3ème round).

romy-nb.jpg
Alan-ident.jpg
1
er
electronics_
images à venir
Clement-lapoujade.jpg
2